Les naufragés du tepuy

Résumé

Venezuela. Une jeune femme se réveille au milieu de la jungle, seule, amnésique, blessée, reliée à un parachute. Autour d’elle, à perte de vue, la végétation… et le grésillement d’un talkie-walkie. Très vite, la jeune femme comprend qu’elle n’est pas aussi seule qu’elle le croyait : de drôle de prédateurs rôdent au cœur de la jungle, des miliciens armés jusqu’aux dents, et déterminés à déterrer des secrets depuis longtemps oubliés…
À quelques milliers de kilomètres de là, en Floride, le détective privé Clinton Fisher est embauché par le propriétaire d’un aérodrome pour retrouver un avion volé. Son enquête le mènera bien plus loin qu’il ne l’imagine, jusque dans les méandres des multinationales pharmaceutiques…

Mon avis

Pour son troisième roman, François Baranger n’a pas choisi la voie la plus facile : le thriller d’aventure. Très vite, l’action est au rendez-vous, et le lecteur a à peine le temps de suivre l’héroïne reprendre ses esprits que la tension devient palpable.

Les personnages oscillent entre la survie et la quête qu’ils avaient en tête en arrivant sur ce tepuy. Les difficultés de l’aventure font vite tomber les masques, et les camps se forment alors pour savoir qui ira le plus vite, qui obtiendra ce pour quoi il est là.

Il y a deux parties dans cette aventure : celle qui se déroule sur le tepuy et celle qui se passe aux États-Unis, où et les affaires et la politique prennent le dessus sur la recherche scientifique.

Ce roman m’a parfois fait penser à certains récits de Lovecraft et aussi à Alien. Partout dans l’histoire, on ressent le sens du détail, la précision dans les décors et les personnages. Même en le sachant par avance pour avoir déjà vu ses œuvres, j’ai bien ressenti que François Baranger est aussi illustrateur. C’est d’ailleurs lui qui a réalisé la couverture du roman. On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Et il a fait mouche avec cette couverture aussi.

Tepuy est un formidable thriller d’aventure qui maintient le suspense du début à la fin, en flirtant avec la science-fiction.

L’auteur

François Baranger est illustrateur et romancier. On lui doit notamment Dominium Mundi I et II, nommé pour plusieurs prix (éd. Critic), L’effet domino (Bragelonne), nommé pour le Prix du polar historique de Montmorillon. Il a dessiné pour la série Freaks agency. Il a été concept-artist pour Christophe Ganz, Joann Sfar ou encore Alain Chabat.

En 2017, François Baranger revient à l’illustration avec une version illustrée de la nouvelle L’Appel de Chtulhu (Bragelonne), de H.P. Lovecraft, et en 2019, il publie Les montagnes hallucinées (Bragelonne), du même auteur.

Tepuy, François Baranger, éd. Critic, 458p., 20€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *