Résumé :

1826, Paris. Jean-Baptiste Dallier, un bonapartiste ami des frères Champollion, est assassiné dans les catacombes. Le célèbre héros écossais Lord Cochrane arrive alors à Paris. Il y retrouve Champollion le Jeune qui possède les preuves de l’existence de Cthulhu, un monstre antédiluvien. Champollion a récupéré un manuscrit de la main de César, qui décrit comment il s’est rendu sur R’lyeh, la ville du monstre, au large du fort romain construit sur la longe de Fort Boyard. Cochrane, Champollion le Jeune et le capitaine Éonet partent aussitôt récupérer le manuscrit caché au cimetière du Montparnasse. Mais un mystérieux « Ordre des Catacombes » rode, décidé à empêcher leur enquête !

Mon avis :

Avec la première aventure de Lord Cochrane, Lord Cochrane vs Chtulhu (Aux forges de Vulcain et Pocket), Gilberto Villaroel avait déjà mis un grand coup de pied dans la fourmilière des avatars de Lovecraft. Il récidive ici et prépare le terrain à Lord Cochrane pour en faire un personnage primordial de la littérature populaire lovecraftienne.
Infatigable et aventureux sont certainement les meilleurs qualificatifs que l’on pourrait attribuer à Lord Cochrane. Mais Gilberto Villaroel n’en est pas moins infatigable et aventureux lui aussi, car s’attaquer à l’oeuvre de Lovecraft de cette façon, c’est prendre le risque de répéter et décevoir. Or ce n’est pas le cas.

Jamais, les récits de Lovecraft n’ont été aussi dynamiques. C’est comme si le Maître de Providence avait fait une overdose de speed. Cependant, l’auteur n’en oublie pas pour autant les fondamentaux de Lovecraft. Horreur et suggestion au menu.